LA NUIT SOMMEILLE MAIS NE DORT PAS

Unie.s.x pour réveiller la culture nocturne genevoise! Sous le joug du Covid 19, les membres du Grand Conseil de la Nuit s’unissent à nouveau, afin de survivre à cette crise : vous offrir une belle ré-ouverture progressive afin de retrouver notre solidarité sociale dans le respect des distances physiques. Parce que le jour ne nous a jamais suffi, nous travaillons ensemble sur un projet commun concret pour assurer une ré-ouverture de nos activités culturelles festives, dans le respect de tou.te.s.

#reveillonslanuit

Association du Grand Conseil de la Nuit : ARVe, Audio, Café de la Ferblanterie, Café La Petite Reine, Catalyse, Central Station, Le Chat Noir, Fédération des artistes de Kugler, La Gravière, HeadFun, Jaydo’s productions, La Jonquille, Le Kraken, MJC Annemasse et Littlehouse Records, Motel Campo, Nuit Blanche, PTR, Qafé La Guidoline, Undertown, L’Usine (Cinéma Spoutnik, Crache Papier, Espace Forde, La Makhno, Ladiff, Reklam, Le Rez, Théâtre de l’Usine, Urgence Disk, Le Zoo)
et ses sympathisant.e.s.x

Communiqué de presse / Covid 19, mai 2020

Situation de la vie culturelle nocturne genevoise et perspectives.

En ces temps difficiles, les membres du Grand Conseil de la Nuit s’unissent afin de survivre ensemble à cette crise, et pouvoir vous offrir une belle réouverture dans le respect des recommandations sanitaires.

Les représentant.e.x.s locaux du secteur sont conscient.e.x.s que leurs activités sont un vrai risque sanitaire dans l’immédiat. Aller voir un spectacle, un concert, écouter un DJ dans un club ou dans un bar implique intrinsèquement un contact physique et un rassemblement.

Tout d’abord, nos membres remercient le Conseil d’Etat et le Conseil Fédéral pour les mesures prises jusqu’ici. Malheureusement, certains lieux et acteur.e.x.s sont toujours dans une situation précaire. Nous soutenons notre Conseiller d’Etat M. Thierry Apothéloz pour son travail avec l’Office Fédéral de la Culture afin d’améliorer ces aides ainsi que tous les acteur.rice.x.s du secteur qui travaillent dur à représenter nos membres au niveau national.

La mise en place des aides pour le secteur culturel a été tardive. De plus, la définition d’entreprise culturelle reste floue au niveau fédéral et nous souhaitons que les cantons harmonisent leurs pratiques en la matière. Les aides fédérales excluent aujourd’hui les discothèques, dancings et boîtes de nuit à but lucratif. En effet, cette exclusion n’est pas correcte si l’on connaît le paysage de la culture nocturne suisse actuel. Heureusement, à Genève, notre gouvernement a décidé d’inclure les clubs qui produisent des concerts, lives DJs et autres performances artistiques. Nous nous réjouissons de cette nouvelle. Toutes nos structures membres, à but lucratif et non-lucratif ont une programmation musicale pointue, souvent pluridisciplinaire, établissent de réels collaborations entre acteur.ice.s.x, partagent leurs valeurs éthiques et responsables, mettent en avant les artistes loca.les.ux, offrent des résidences et lieux de créations en plus de la diffusion, accueil de lives et vernissages.

Pour pouvoir vraiment aider tous les lieux (bars, clubs, écoles), nous souhaitons que les critères soient plus simples et vérifiables. Nous défendons aujourd’hui les critères suivants en soutien à la SBCK (Schweizer Bar und Club Kommission) :

Les structures sont considérées comme entreprise culturelle si elles sont affiliées à la SUISA avec les tarifs suivants :  GT-H, GT-Hb, GT K. Conditions qui ont été acceptées dans le canton de Zurich, d’autres cantons semblent prendre la même direction.

L’élargissement de l’éligibilité aux aides culturelles et leurs durées seront indispensables pour la pérennité d’une partie indispensable du paysage de la culture nocturne locale et nationale.

Allons ensemble de l’avant !

Nous attendons avec impatience l’évolution de la phase 2 de déconfinement. Si tout se passe bien et que la courbe de propagation continue à descendre, l’idéal serait de repenser les différentes activités et de travailler main dans la main avec les autorités pour permettre une reprise des activités culturelles de manière progressive, pour à la fois proposer une offre adaptée à nos publics en respectant la sécurité sanitaire de tou.te.s.x.

L’idée, par exemple, serait de permettre une reprise de petits événements extérieurs dès que la situation sanitaire le permettra et dans le respect de l’hygiène et de la distanciation sociale, avec une jauge très limitée, port de masques et outils de traçabilité des participant.e.s.x (par exemple : liste de présence) et mise en place de prévention pour le public afin de réapprendre à vivre, s’exprimer, partager tout en minimisant la propagation du virus.

Une partie de nos membres vont pouvoir rouvrir le 11 mai et nous nous en réjouissons et travaillons avec eux pour les aider à rouvrir dans ce contexte. Pour ce qui est des clubs, notre association travaille sur des projets communs à réaliser dès que l’ouverture sera possible. Nous souhaitons avant tout que notre public, nos membre.x.s, collabotateur.rice.x.s, artiste.x.s restent en bonne santé et puissent recommencer à vivre et partager dans les meilleures conditions.

Les principales missions du Grand Conseil de la Nuit étant :

  • Comprendre les problématiques liées à la vie nocturne et les communiquer.
  • Promouvoir l’image de la vie nocturne en valorisant les dimensions sociales, culturelles et économiques auprès des médias, des politiques et des administrations, et de la population.
  • S’affirmer comme un interlocuteur essentiel et représentatif de l’ensemble des professions et modes de fonctionnement exercés dans les lieux et les espaces nocturnes.

L’Association se tient à disposition pour être consultée par le gouvernement sur la reprise de l’activité de nos membres afin de pouvoir intégrer nos réalités et projections dans le futur à la vision politique du secteur culturel genevois.

Le Comité du Grand Conseil de la Nuit et ses membres

Contact : zabou@grandconseildelanuit.ch

Membres : ARVe, Audio, Café de la Ferblanterie, Café la Petite Reine, Central Station, Le Chat Noir(ASMV), Fédération des artistes de Kugler, La Gravière, HeadFun, Jaydo’s Production, La Jonquille, Le Kraken, MJC Annemasse, Little House Records, Motel Campo, PTR, Nuit Blanche, Qafé Guidoline, L’Usine (faîtière dont Le Zoo, Le Rez, Urgence Disk, etc..) et ses sympathisant.e.s.x